rassemblement contre l'enlevement de 300 jeunes filles par le groupe boko haram


En avril 2014, dans le contexte d'attaques djihadistes au Nigéria, le groupe Boko Haram, faction sunnite de combattants islamistes, enlève 276 lycéennes à Chibok, dans la nuit du 14 au 15 avril.

Une mobilisation à l'échelle mondiale rassemble des citoyens pour demander la relâche immédiate de ces jeunes otages. A Genève, c'est tout naturellement devant le bâtiment des Nations Unies, sous la "chaise cassée", que nous réunissons en matinée des personnes venues témoigner leur sympathie.